La vie sur le campus

Le campus universitaire de l’EGE Rabat

En intégrant le PEASS, les étudiants rejoignent le campus universitaire de l’EGE Rabat, Faculté de Gouvernance, Sciences économiques et sociales de l’Université Mohamed VI Polytechnique.

Ils font dès lors partie d’une communauté étudiante, professorale et administrative de plus de 600 personnes, composée d’un grand nombre de nationalités et d’une diversité de parcours académiques et disciplinaires.

Tout au long de l’année universitaire à l’EGE Rabat, de multiples activités académiques ou parascolaires  sont organisées par les enseignants-chercheurs et par les clubs étudiants : activités de recherche proposées par le Centre de Recherche de l’Ecole, le CRESC, conférences-débats dans l’amphithéâtre de l’EGE avec des hommes et des femmes politiques, des représentants de la société civile, de hauts fonctionnaires ou des spécialistes des questions de développement, en poste au Maroc ou à l’étranger, voyages d’intégration avec les étudiants marocains et internationaux dans les régions du Maroc (Moyen-Atlas, désert), etc.

Les étudiants du PEASS évoluent ainsi dans un environnement institutionnel stimulant, propice à leur découverte des multiples facettes de la société marocaine d’aujourd’hui.

 

Une école pas comme les autres

En plus de rejoindre le campus universitaire d’un établissement d’enseignement supérieur marocain, et de découvrir par là-même à quoi ressemble la vie étudiante au Maroc au XXIème siècle, les étudiants du PEASS, en intégrant l’EGE Rabat, s’associent à un projet éducatif un peu particulier, au regard des caractéristiques habituelles que présentent les établissements d’enseignement supérieur marocains.

L’EGE Rabat, première école de sciences politiques créée au Maroc en 2008, présente en effet la particularité, à la différence des autres établissements privés d’enseignement supérieur existant au Maroc, de faire de la diversité académique, culturelle, linguistique et sociale de ses étudiants, un axe majeur de son développement.

En premier cycle, le programme AFAQ (du nom arabe « afaq », qui signifie « horizons », donné aux étudiants issus des « marges » et de la périphérie qui rejoignaient autrefois la prestigieuse université Al Qarawyine), permet chaque année à une soixantaine d’étudiants marocains de très bon niveau (ayant obtenu leur baccalauréat scientifique avec la mention très bien) et issus des régions marocaines éloignées de l’axe urbain Rabat-Casa-Fès-Marrakech, de suivre leur scolarité à l’EGE avec une bourse d’étude.

La communauté étudiante de l’EGE présente donc la spécificité, si on la compare à celle des autres établissements d’enseignement supérieur marocains, d’être particulièrement représentative de la société marocaine contemporaine, que l’on se place sous l’angle de l’origine géographique (toutes les régions du Maroc étant représentées) de l’usage linguistique dominant (langue parlée à la maison : arabe dialectal, tachelhite, tarifite, tamazighte, français, espagnol, etc.), du système académique suivi (école publique marocaine, école privée bilingue marocaine, école française, école espagnole, etc.) ou encore de la catégorie socioéconomique d’origine des étudiants inscrits.

Confrontés quotidiennement à une communauté étudiante à forte mixité sociale, géographique et linguistique, les étudiants du PEASS bénéficient des conditions optimales pour mener à bien des recherches en sciences sociales sur le Maroc contemporain.